Journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine, le 8 juin

Rechercher une journée

Saint Médard

Journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine

0  contribution
Journée nationale d'hommage aux morts pour la France en Indochine

C'est une journée très officielle, instituée par le décret n°2005-547 du 26 mai 2005. La date retenue pour cette journée d'hommage correspond au jour du transfert de la dépouille du Soldat Inconnu d'Indochine à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, le 8 juin 1980.

Un mémorial dédié aux morts pour la France en Indochine est aussi implanté à Fréjus sur une hauteur dominant la ville. Inauguré en 1993 par le président de la République, il abrite près de 24 000 sépultures de militaires et de civils morts en Indochine. On y trouve également les noms de 34 935 soldats dont les corps n’y reposent pas (rendus à la famille, disparus ou restés sur place) et qui sont inscrits sur un mur du Souvenir.

Devoir de mémoire

Les plaques où figurent ces noms ont été photographiées et mises en ligne sur Geneanet, où chacun peut ainsi les consulter.

Le site Internet Mémoire des hommes permet de consulter en ligne la base de données des morts pour la France au cours de la Guerre d’Indochine (1945-1954). Conservée par le Service historique de la Défense, elle a été constituée par la saisie et l’indexation d’un fichier établi par le ministère des Anciens combattants au lendemain de ce conflit.

La guerre appartient désormais à l'histoire

“Que les combats de nos soldats en Indochine puissent rester gravés à jamais dans la mémoire du peuple français.
Leurs actions héroïques étaient l’aboutissement d’une certaine conception du monde, dont les principes ont pour nom liberté, justice et démocratie.

Aujourd’hui, dans ces pays, après de longues années de nouvelles souffrances, la guerre appartient désormais à l’Histoire.
De nouvelles pages de paix, de coopération et d’amitié ont été écrites et s’écriront encore.
Dans un monde incertain, où la paix n’est jamais acquise, que le souvenir des exploits de nos combattants, que la force des valeurs qu’ils ont illustrées, nous aident à rester debout, en hommes libres, vigilants et déterminés."

Extrait du discours de Michèle Alliot-Marie [Ministre de la Défense de l'époque], prononcé le 8 juin 2005 à l’occasion de la première journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine.

Apporter une contribution

Vous pouvez compléter le texte en proposant une information complémentaire intéressant la communauté des internautes. Elle pourra -après validation par journee-mondiale.com- être affichée dans le site pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Les contributions répondent à des règles précises. Il ne s'agit pas d'un espace pour donner votre avis ou pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service. Dans ce cas, votre contribution serait systématiquement refusée et vous ne recevriez aucune réponse. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement sur notre mur Facebook.



Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.