Journée Mondiale de la Paix, le 1er janvier

Rechercher une journée

Jour de l'an

Journée Mondiale de la Paix

1 contribution
Journée Mondiale de la Paix

L'église catholique propose au monde entier de célèbrer la Journée Mondiale de la Paix le 1er janvier depuis 1968, à l'instigation du Pape de l'époque, Paul VI. Ses successeurs ont poursuivi cette célébration et, aussi bien Jean-Paul II que Benoît XVI, ont tenu à marquer d'une manière solenelle l'entrée dans la nouvelle année. Le Pape François a, avec son style propre, repris le flambeau.

La bonne politique est au service de la paix

Chaque année un thème différent est proposé et, pour 2019, l'accent est mis sur les liens qui unissent la paix et la politique. L'une étant au service de l'autre. Vaste programme me direz-vous... le texte du Pape (voir lien en bas de page) est riche et dense, nous le reproduirons pas in extenso dans le site, mais nous en avons sélectionné quelques passages choisis.

Les ‘‘béatitudes du politique’’

Heureux le politicien qui a une haute idée et une profonde conscience de son rôle.
Heureux le politicien dont la personne reflète la crédibilité.
Heureux le politicien qui travaille pour le bien commun et non pour son propre intérêt.
Heureux le politicien qui reste fidèlement cohérent.
Heureux le politicien qui réalise l’unité.
Heureux le politicien qui s’engage dans la réalisation d’un changement radical.
Heureux le politicien qui sait écouter.
Heureux le politicien qui n’a pas peur.

proposées par le Cardinal vietnamien François-Xavier Nguyễn Văn Thuận, mort en 2002

Un grand projet de paix

Nous célébrons ces jours-ci le soixante-dixième anniversaire de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, adoptée au lendemain du deuxième conflit mondial. Souvenons-nous, à ce propos, de l’observation de saint Jean XXIII : « Maintenant, à mesure que l'homme devient conscient de ses droits, germe comme nécessairement en lui la conscience d'obligations correspondantes : ses propres droits, c'est avant tout comme autant d'expressions de sa dignité qu'il devra les faire valoir, et à tous les autres incombera l'obligation de reconnaître ces droits et de les respecter ».  

La paix, en effet, est le fruit d’un grand projet politique qui se fonde sur la responsabilité réciproque et sur l’interdépendance des êtres humains.

Bonne année 2019, au service de la paix... 

 

Contributions

LO83 contribution publiée le 01 janvier 2014 à 06:02

brrr... ces notions du mal qui pourrait ainsi être personnifié me font très peur... guerres de religion en perspective ? Exorcismes ? Sorcières brûlées (d'accord, ça date !)
Chez les bouddhistes il me semble que la vue est davantage porteuse de compréhension : nous sommes tous humains, et le "mal", ou les actions porteuses de conséquences néfastes, sont fruits de l'ignorance de notre condition humaine égale pour tous...
de quoi donner espoir, espoir à chacun de pouvoir se relier humainement aux autres, et il en sort un bien, une fleur de paix pour l'humanité...
bonne année à tous et toutes...

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.