Journée mondiale contre la censure sur internet, le 12 mars

Rechercher une journée

Sainte Justine

Journée mondiale contre la censure sur internet

3  contributions
Journée mondiale contre la censure sur internet

Aussi appelée Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, elle est célébrée le 12 mars depuis 2008, et a été créée par RSF (Reporters sans frontières, www.rsf.org). Cette journée de la liberté sur internet est tout d'abord destinée à dénoncer la cybercensure dans le monde. La répression des internautes, et notamment des blogueurs à travers le monde serait croissante et les fermetures de sites Internet toujours plus nombreuses, selon l'organisation.

Des "démocraties" bien dirigistes

A l'origine, cette manifestation visait essentiellement la Chine et ses lois concernant le contrôle d'internet. On souvient notamment de l'expérience faite sur Google avec une recherche portant sur la place Tien-an-Men : les réponses données par le moteur de recherche aux USA et en Europe parlaient des événements de 1989, les réponses données par la même moteur en Chine ne parlaient que de tourisme...

Plusieurs internautes sont derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d’expression sur le web. La Chine reste la plus grande prison pour les journalistes en ligne et les blogueurs.

Pour dénoncer la censure exercée par les gouvernements et réclamer plus de libertés sur internet, Reporters sans Frontières a appellé à manifester dans neuf pays ennemis du Net : Birmanie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Erythrée, Tunisie, Turkménistan, Viêt-nam. Malheureusement une liste non exhaustive.

Des menaces tous azimuths

L'actualité plus récente nous a appris, à nos dépens, que les grands pays démocratiques n'étaient pas en reste en ce qui concerne les menaces contre les libertés publiques... les seuls noms d'Edward Snowden ou l'évocation d'organismes tels que le NSA feront réfléchir les plus optimistes !

Contributions

Daniel contribution publiée le 12 mars 2021 à 15:03

Mise à jour 2021 : Ce ne sont pas que les Etats qui pratiquent la censure sur Internet mais les "grandes firmes privées".

Depuis fin 2020, il existe une censure dirigée principalement par Facebook et Twitter concernant des sujets clivants autours des Elections US.
Ces entreprises se basant sur leur "charte déontologique" ont supprimer des déclarations n'allant pas dans leur ligne éditoriale au mépris de la liberté d'expression (loi Nationale) des USA.

Cela pose un vrai cas de conscience : Qui doit avoir le dernier mot : une entreprise privée ou la loi publique ?

 

Un site à visiter : www.franceculture.fr

Myyri contribution publiée le 06 septembre 2020 à 11:18

La technologie Blockchain est certainement l'innovation la plus importante en termes de lutte contre la censure.
Cette technologie est résistante à la censure, car à partir du moment où une transaction est lancée il est impossible de l'arrêter.

Un site à visiter : www.myyri.com

Analyseur liberté contribution publiée le 28 janvier 2015 à 14:07


Je me suis intéressé au mot "oligarchie" sur wikipédia.

J’ai souhaité ajouter le texte suivant dans le paragraphe "oligarchie de fait":


Les oligarchies se doivent logiquement d’être cachées aux citoyens. Les sociétés secrètes, discrètes telles que les obédiences maçonniques, le groupe bilderberg et le siècle participent activement en France et dans le monde aux systèmes politiques oligarchiques.

Ce texte est resté inscrit environ 10 minutes…
Par la suite, j’ai essayé de le réinscrire… Impossible!
Conclusion, wikipédia n'est pas du tout une encyclopédie libre et on peut y être censuré rapidement et définitivement.

Il semble qu’il existe des mots clé interdits. Il serait intéressant de connaître lesquels. Le mot "franc-maçonnerie" en fait apparemment partie. Qui dirige wikipedia ?

Qui décide ce qui peut être écrit ou pas ?
Qui censure ?
Quels mots sont interdits ?

Un site à visiter :

Apporter une contribution

Vous pouvez compléter le texte en proposant une information complémentaire intéressant la communauté des internautes. Elle pourra -après validation par journee-mondiale.com- être affichée dans le site pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Les contributions répondent à des règles précises. Il ne s'agit pas d'un espace pour donner votre avis ou pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service. Dans ce cas, votre contribution serait systématiquement refusée et vous ne recevriez aucune réponse. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement sur notre mur Facebook.

Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.