Journée Mondiale de la maladie de Parkinson, le 11 avril

Rechercher une journée

Saint Stanislas

Journée Mondiale de la maladie de Parkinson

1  contribution
Journée Mondiale de la maladie de Parkinson

Cette maladie fut décrite pour la première fois par James Parkinson, (1755-1824), médecin Anglais, en 1817 sous le nom de "Paralysie agitante".
C'est le docteur Charcot (1825-1893), médecin Français à l'hôpital de la Salpêtrière, qui lui donna son nom définitif de "Maladie de Parkinson".

La date du 11 Avril, anniversaire de la naissance de James Parkinson, est devenue, depuis 1997, la Journée Mondiale du Parkinson.

L'EPDA (European Parkinson's Disease Association : Association Européenne du Parkinson) a choisi comme emblème la tulipe, créée par les Néerlandais, de couleur rouge et blanche et baptisée "James Parkinson".

La maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une affection dégénérative, rare avant 45 ans, touchant 1,5 % de la population de plus de 65 ans, qui atteint autant les hommes que les femmes. La lésion fondamentale est la dégénérescence d’un certain type de neurones : les neurones dopaminergiques.

La tulipe Parkinson

Ces neurones produisent de la dopamine, qui est une des substances neurotransmettrices du système nerveux. Elle intervient notamment au niveau de neurones responsables du contrôle des mouvements du corps. Il y a, lors de la maladie de Parkinson, un déficit en dopamine dans le cerveau et cela se manifeste par des troubles des mouvements.

Une maladie encore trop peu connue

La cause précise de la maladie de Parkinson est encore inconnue. De très rares cas sont héréditaires, et dans ce cas ce sont des maladies de Parkinson survenant chez des sujets très jeunes. De même aucun facteur de risque n’est connu avec certitude, notamment aucun facteur alimentaire ou infectieux n’a été reconnu.

Le début de la maladie est insidieux : réduction de l’activité, fatigabilité anormale, douleurs mal localisées, difficultés d’écriture, tremblement d’une main, raideur fluctuante, etc. Progressivement, les autres signes de la maladie vont apparaître. Ce sont principalement :

  • L’akinésie ("lenteur" des mouvements)
  • L’hypertonie (rigidité)
  • Le tremblement
  • Les troubles de l’équilibre
  • Des douleurs, (crampes, fourmillements)
  • Des troubles digestifs ou urinaires
  • Une hypotension orthostatique
  • Des troubles du sommeil (insomnie, somnolence) ;
  • Des sueurs, des bouffées de chaleur, une salivation excessive ;
  • Les troubles psychiques (dépression, d’anxiété, irritabilité, idées de persécution).

2020 : coronavirus oblige, ce sera en visio...

Une vio-conférence est organisée ce sameid de 14h30 à 16h30 et sera présentée par Pr Philippe Damier, neurologue au CHU de Nantes et Hélène Souty, kinésithérapeute. Elle sera animée par le journaliste Bruno Rougier et Amandine Lagarde de l’association France Parkinson.

Elle a pour but de répondre aux interrogations sur les incidences du covid-19 sur la maladie de Parkinson et sur l’intérêt et la façon de pratiquer une activité physique dans cette pathologie.

Contributions

FSalmon contribution publiée le 11 avril 2013 à 10:53

La Scintigraphie est un examen d'imagerie médicale de réalisation simple, qui apporte une contribution significative dans la maladie de Parkinson et les maladies apparentées.

La molécule injectée (Ioflupane) se fixe sur les terminaisons des neurones dopaminergiques (ceux qui sont atteints dans la maladie de Parkinson), et permet d'avoir une idée précise du fonctionnement neuronal.

Cet examen est notamment utile quand il existe un doute diagnostic (avec un tremblement non parkinsonien), ou bien lorsque le patient a pris des médicaments neuroleptiques. Cet examen peut également être utile chez les patients qui ont utilisé des produits phytosanitaires neurotoxiques (notamment dans l'agriculture), pour apporter une preuve de la dégénérescence neuronale ou dans le but d'obtenir une reconnaissance en maladie professionnelle.

Cet examen est prescrit par les médecins spécialistes (neurologues, gériatres, psychiatres) et il est pris en charge par l'assurance sociale. Les CHU et certains CH généraux sont équipés pour faire cet examen.

Un site à visiter : sfmn.org

Apporter une contribution

Vous pouvez compléter le texte en proposant une information complémentaire intéressant la communauté des internautes. Elle pourra -après validation par journee-mondiale.com- être affichée dans le site pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Les contributions répondent à des règles précises. Il ne s'agit pas d'un espace pour donner votre avis ou pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service. Dans ce cas, votre contribution serait systématiquement refusée et vous ne recevriez aucune réponse. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement sur notre mur Facebook.



Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.