Journée Mondiale de l'Afrique, le 25 mai

Rechercher une journée

Sainte Sophie

Journée Mondiale de l'Afrique

2  contributions
Journée Mondiale de l'Afrique

La journée mondiale de l'Afrique célèbre l'anniversaire de la signature des accords de l'OUA (Organisation de l'Unité Africaine), le 25 mai 1963.

C'est l'occasion pour chaque pays d'organiser des événements dans le but de favoriser le rapprochement entre les peuples africains. Cette journée (déclarée fériée sur l'ensemble des états membres de l'OUA) est aujourd'hui devenue une tradition fortement enracinée dans l'ensemble des pays africains, et elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique.

Un continent en mutation profonde

L'Afrique est considérée à juste titre comme le berceau de l'humanité, à l'origine d'un grand nombre de peuples, de langues, de religions et de traditions.

Ce tableau ne peut pas occulter les tristes records battus par le continent Africain : Le PIB par habitant est le plus bas du monde et l'évolution actuelle ne corrige en rien le chiffre malgré les extraordinaires ressources naturelles dont regorge le continent Africain.

L'endettement des pays reste très lourd faute d'un développement économique harmonieux. La pénurie d'eau potable demeure un sujet de préoccupation et ses conséquences sur la santé des populations sont importantes. Le SIDA quant à lui fait de réels ravages et le continent africain présente le plus fort taux de séropositivité au monde.

Contributions

Saidi contribution publiée le 25 mai 2020 à 10:03

Ce 25 mai 2020 est la célébration de la journée mondiale de l’Afrique.
57 ans plus tard l’africain lambda ignore jusqu’à l’existence même de cette journée ! Celle-ci devrait pourtant être le symbole de la lutte de l’Afrique pour sa liberté, son indépendance politique et économique. En ce jour, les africains devraient faire le bilan de l’instauration de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l’indépendance de la justice. C’est dommage que nous ignorions jusqu’à notre propre histoire. Et un peuple qui ignore son histoire, c’est un peuple sans racine, bien disposé à disparaitre. Qu’avons-nous fait depuis lors ?
Les conséquences de la pandémie de COVID-19, devraient nous rappeler la nécessiter de vraiment lutter pour le développement de notre continent. Si les autres ont des infrastructures sanitaires, routières, technologiques, etc... c’est parce que chacun d’entre eux a travaillé pour le développement de son pays.
« Qu’est-ce que l’Etat a fait pour moi ? » voilà bien une question rétrograde qui freine le développement de l’Afrique. Chacun d’entre nous devrait plutôt se poser la question suivante : « Qu’est-ce que je fais pour mon Etat ? ». Et c’est comme cela, individuellement et collégialement, que nous développerons ce cher continent !

Un site à visiter :

Isidore Kwandja Ngembo contribution publiée le 23 mai 2015 à 11:21

Afrique : un continent aux multiples contrastes et opportunités. Là où les afro-pessimistes voient le verre à moitié vide, les afro-optimistes voient plutôt le verre à moitié plein. En effet, il y a une Afrique qui bouge et dont les images ne sont pas souvent montrées dans les médias. Toutefois, il est important que les Africains comprennent que l’instauration de régimes réellement démocratiques, de la bonne gouvernance et de l’indépendance de la justice sont les principes importants qui doivent s’appliquer pour régler durablement les maux du continent.

Un site à visiter : isidorekwandja.mondoblog.org

Apporter une contribution

Vous pouvez compléter le texte en proposant une information complémentaire intéressant la communauté des internautes. Elle pourra -après validation par journee-mondiale.com- être affichée dans le site pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Les contributions répondent à des règles précises. Il ne s'agit pas d'un espace pour donner votre avis ou pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service. Dans ce cas, votre contribution serait systématiquement refusée et vous ne recevriez aucune réponse. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement sur notre mur Facebook.



Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.