Rechercher une journée

Saint Gatien

Journée internationale des migrants

1 contribution
Journée internationale des migrants

Le 18 décembre est célébrée la Journée Internationale des Migrants. C’est l’occasion, dans le monde entier, de réaffirmer et de promouvoir les droits des migrants. La date a été choisie il y a quatre ans par l’ONU pour attirer l’attention sur une convention adoptée par l’assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 1990 mais restée inapplicable faute de ratifications suffisantes.

Une convention internationale que la France n’a toujours pas ratifiée...

Cette Convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille concerne tous les migrants qui " vont exercer, exercent et ont exercé " un travail pendant " tout le processus de migration ". Pour tous, avec ou sans papiers, des droits fondamentaux sont réaffirmés en " considérant la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouvent fréquemment les travailleurs migrants et les membres de leurs familles ".

Les migrants dans le monde

L’Europe accueille 15 Millions d’immigrés sur les 175 Millions de par le monde.
La Convention n’est entrée en vigueur que le 1er juillet 2003. A ce jour, 27 Etats l’ont ratifiée : seulement des pays d’émigration, aucun des pays les plus industrialisés. Depuis quatorze ans, la France, ses partenaires européens et la plupart des pays d’immigration de la planète éludent la ratification. Pourtant la défense des droits de l’homme a une portée universelle et ne peut donc pas exclure les migrants.

Pas de nouveaux droits

Depuis 1990, la précarisation des droits des migrants est en aggravation constante. L’Union européenne offre la libre circulation aux citoyens des Etats membres tout en durcissant, pour les autres, les règles de l’asile et du séjour ; le principe de non-discrimination inscrit dans le traité d’Amsterdam a pourtant exclu la discrimination fondée sur la nationalité.

Face à la dégradation des droits des migrants, les Nations unies ainsi que de nombreuses institutions européennes ou organisations de la société civile rappellent l’importance de la convention des Nations unies. Le gouvernement français qui prône un rôle accru des Nations unies dans les affaires internationales ne doit pas rester sourd à ces appels.

Pays signataires par ordre chronologique :

  • Egypte, Salvador, Maroc en 1993
  • Seychelles en 1994
  • Colombie, Philippines, Ouganda en 1995
  • Sri Lanka, Bosnie-Herzégovine en 1996
  • Cap Vert en 1997
  • Azerbaïdjan, Mexique, Sénégal en 1999
  • Ghana, Guinée Bissau, Bolivie en 2000
  • Belize, Uruguay en 2001
  • Equateur, Tadjikistan en 2002
  • Guatemala, Mali, Burkina Faso, Kirghizstan en 2003
  • Timor Occidental, Libye, Turquie en 2004.

Contributions

Stratediplo contribution publiée le 21 décembre 2012 à 13:11

Il est inexact d'écrire que "seulement des pays d’émigration" ont ratifié cette convention, puisqu'au moins 7% des pays qui l'ont ratifiée étaient des pays d'immigration, notamment l'Uruguay, qui n'est pas un pays d'émigration et reste une destination d'immigration, et surtout la Libye, qui était avant sa conquête par la coalition islamiste la première destination migratoire d'Afrique, avec quatre à cinq millions d'immigrés d'Afrique subsaharienne soit près de la moitié de la population.

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.