Rechercher une journée

Saint Jean-Baptiste de la Salle

Journée mondiale de batailles d'oreillers

0 contribution
Journée mondiale de batailles d'oreillers

Quand on a entendu parler de cette journée, au début, on a pensé que c'était un gag. Puis, en cherchant des références sur le net, on s'est rendu compte qu'elle était célébrée depuis 2009.

Pillow flight day

Il n'y a que les anglos-saxons pour inventer de tels événements et nous la nommerons donc de son vocable originel. Le principe est simple, chaque premier samedi du mois d'avril, retrouvez-vous en ville avec vos amis et allez participer aux batailles d'oreillers organisées. On doit ce mouvement à un groupe dont le but affiché est d'organiser des événements ludiques dans les villes, le Urban Playground Movement.

De nombreuses villes ont déjà organisées des batailles géantes, comme Melbourne, Kuala Lumpur, New York, Londres, Hong Kong, Toronto, Seattle, mais aussi Paris...

Record du monde

L'occasion est belle d'établir chaque année de nouveaux records du monde de la spécialité. Pour le moment, le record mondial est détenu par Brookings, dans le sud des Etats-Unis. Ce sont en effet pas moins de 4 200 personnes qui ont participé à une bataille géante, lors de l'édition 2015.

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.