Rechercher une journée

Saint Padre Pio

Journée nationale du refus de l'échec scolaire

1 contribution
Journée nationale du refus de l'échec scolaire

Pour que tous les enfants trouvent leur place à l’école.

Le 23 septembre est célébrée, depuis 2008, la journée nationale du refus de l'échec scolaire, à l'initiative de l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) et ses partenaires (dont le CRAP-Cahiers pédagogiques).

Chaque année, 150 000 élèves quittent le système scolaire sans diplôme, soit près d'un jeune sur cinq... quand on se souvient des discours volontaristes des ministres successifs et leur volonté d'emmner au moins 80 % des jeunes français au baccalauréat, on est mal à l'aise !

Lutter concrètement contre l’échec scolaire implique pour le moins une réflexion aprrofondie sur nos politiques d’éducation, avec l'ensemble des acteurs de l’éducation... professeurs et parents inclus.

La Journée du Refus de l’Echec Scolaire est portée par un vaste réseau d’organisations représentant les enseignants, les familles et les parents d’élèves, et supportée par de nombreux médias. Cette initiative a été placée sous le haut parrainage de l’Unicef.

De nombreux sites traitent, avec plus ou moins de bonheur, de cette problématique, nous avons choisi celui d'ATD Quart Monde, représentatif des associations directement impliquées sur le terrain.

Contributions

ND, ergonome du sytème scolaire contribution publiée le 09 septembre 2013 à 22:11

Il est essentiel d'élargir le champs des causes de la difficulté scolaire aux conditions de vie et de travail imposées aux élèves et aux professionnels au sein des établissements scolaires.

Par exemple, les temps dans les établissements devraient être réfléchis au regard des exigences très lourdes imposées par le travail scolaire. La compréhension de la disponibilité au travail scolaire des élèves ne peut faire l'impasse des réalités quotidiennes auxquelles sont soumises les élèves.

Quelle serait la production d'un technicien si toutes les heures il lui était demandé de changer d'outils et de connaissances à mobiliser pour faire avec, en plus, un déplacement urgent dans l'espace de l'usine entre ces différents postes ? Chacun peut penser que dans ces conditions la productivité de cet opérateur serait bien basse.

Et pourtant c'est la gymnastique insupportable à laquelle sont soumis tous les collégiens et les lycéens... et on s'étonne alors qu'ils soient démissionnaires !

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.