Rechercher une journée

Saint Anthelme

Journée Internationale contre l'abus et le trafic illicite de drogues

1 contribution
Journée Internationale contre l'abus et le trafic illicite de drogues

L'Assemblée Générale des Nations Unies a décidé, en 1987, de réagir face au fléau que représentent les drogues.

Ces substances, licites ou illicites, ont un effet néfaste sur le physique et/ou le psychisme du consommateur en en prenant le contrôle. Elles participent aussi à l'asservissement des producteurs agricoles en nuisant aux productions vivrières traditionnelles des régions de production (car les cultures liées à la production de drogue sont plus rémunératrices que celles liées à la production de nourriture). Elles oppriment les communautés par les trafics illégaux qui découlent de leur commercialisation.

Une Journée Internationale contre l'abus et le trafic de Drogues a donc été instaurée, à la date du 26 juin. Cette journée de mobilisation est destinée à sensibiliser la population aux risques encourus lors de la consommation de ces substances.

Y a -t-il des drogues nocives et d'autres moins ?
si vous avez des doutes, lisez la suite :

Au commencement étaient le tabac et l'alcool...

La consommation de drogues par un individu modifie ses fonctions physiques ou psychologiques, mais aussi ses réactions et ses états de conscience. On appelle "drogue" les produits créant une dépendance (addiction) et reconnus comme nocifs pour l'individu, à commencer par l'alcool et le tabac.

La quête du plaisir, le désir de quitter la réalité ou de faire une nouvelle expérience sont souvent des moteurs de consommation de drogues, mais il faut savoir que cette consommation de stupéfiants entraîne très rapidement des conséquences néfastes:

Un individu sous l'emprise de ces substances peut en effet mettre sa vie et celle des autres en danger, de par la lenteur de ses réflexes, de ses réactions, mais aussi par la modification de sa personnalité. Cela entraîne également une dépendance et d'importants risques pour la santé (overdose).

La dépendance

En plus des effets sur la conscience du consommateur, les drogues créent une double dépendance aux produits consommés: une dépendance physique (mal-être, impression de manque, ...) et une dépendance psychologique (abattement, état de dépression, …) plus insidieuse, pouvant survenir même en cas de consommation faible. Si certaines drogues, tel le cannabis, ne provoquent qu'une dépendance psychologique, la majorité d'entre elles entraînent une dépendance physique, dont l'intensité peut varier selon les individus. Dès la première prise, la drogue peut être mortelle !

Contributions

Agnes contribution publiée le 28 juin 2013 à 15:01

Il ne faudrait pas limiter la définition à 2 points comme mentionnés ci-dessus, à savoir la dépendance et la nocivité, mais ajouter un troisième point essentiel qui est que la drogue altère le jugement et les perceptions.

De ce fait, le tabac sort de la définition de drogue mais reste bel est bien un poison qui crée de la dépendance.

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.