Rechercher une journée

Ozempic pour maigrir : attention aux dangers !

Publié le 09/10/2023

Ozempic®, médicament indiqué dans le traitement du diabète de type 2, connaît depuis quelques années un engouement croissant en dehors de cette pathologie. Prisé pour ses effets minceurs constatés, ce traitement injectable à base de sémaglutide fait l'objet d'un mésusage grandissant, encouragé par les réseaux sociaux.

Pourtant, obtenu illégalement et utilisé sans supervision médicale, Ozempic® peut provoquer des effets secondaires graves. Ces pratiques dangereuses alertent les autorités sanitaires, qui multiplient les mises en garde.

Nous recommandons PhenQ qui lui est un coupe-faim 100% légal en France et sans risque.

Dans cet article, nous allons présenter ce médicament, expliquer son succès auprès d'un public non diabétique souhaitant maigrir, et surtout mettre en lumière les risques sanitaires associés à son utilisation non encadrée. Des dangers trop souvent minimisés face à la promesse de perdre rapidement quelques kilos.

I. Présentation d'Ozempic®

Ozempic® est la version injectable du sémaglutide, une molécule analogue au GLP-1 (glucagon-like peptide-1) découverte et développée par le laboratoire Novo Nordisk.

Le GLP-1 est une hormone naturellement sécrétée par l'intestin après les repas. Elle agit en stimulant la sécrétion d'insuline par le pancréas et en freinant la vidange gastrique, contribuant ainsi à la régulation de la glycémie.

Le sémaglutide est un agoniste du récepteur GLP-1, il reproduit et prolonge l'action de cette hormone. Grâce à son action antihyperglycémante, le sémaglutide a été mis au point pour le traitement des patients diabétiques de type 2, en complément d'un régime alimentaire et d'une activité physique.

Commercialisé sous le nom Ozempic®, ce médicament est disponible en stylo prérempli délivrant des doses fixes de 0,25 mg ou 0,5 mg par injection sous-cutanée. La posologie recommandée est d’une injection par semaine, à ajuster progressivement selon la réponse glycémique du patient.

Ozempic® est officiellement indiqué en injections hebdomadaires pour "améliorer le contrôle glycémique des patients adultes atteints de diabète de type 2 insuffisamment contrôlé", en association avec d'autres antidiabétiques lorsque ceux-ci ne suffisent pas.

II. Un médicament impossible à obtenir sans prescription

Légalité, Ozempic® est un médicament qui ne peut être délivré que sur prescription médicale. Son statut impose qu'il soit prescrit par un médecin dans le cadre d'un suivi thérapeutique, à la posologie adaptée à chaque patient.

Il est impossible de se procurer Ozempic® sans ordonnance en pharmacie ou sur un site de vente en ligne légal. Toute offre qui prétend le contraire s'apparente à du trafic illégal de médicaments.

L'achat de Ozempic® par des canaux non officiels, comme certains sites internet basés à l'étranger, comporte des risques sanitaires majeurs. Outre l'illégalité, ces médicaments peuvent être falsifiés, mal conservés, à des dosages non adaptés, voire contenir des substances dangereuses.

L'ANSM met en garde contre ces pratiques et rappelle qu'il est impératif de ne se procurer ce type de traitement injectable qu'avec une prescription médicale validée.

III. Effets secondaires fréquents et potentiellement graves

Si utilisé hors cadre médical, Ozempic® peut entraîner des effets secondaires qui ne doivent pas être pris à la légère. Les plus fréquents sont gastro-intestinaux : nausées, diarrhées, constipation, douleurs abdominales.

Des cas de pancréatites aiguës ont également été rapportés. Cette inflammation pancréatique est une complication redoutable qui nécessite une hospitalisation d'urgence.

D'autres effets indésirables rares mais sérieux ont été constatés comme des réactions allergiques sévères ou une hypoglycémie (chute dangereuse du taux de sucre dans le sang).

Ces risques soulignent la nécessité impérative d'une prescription et d'un suivi médical rigoureux lors de la prise d'Ozempic®. Utilisé sans contrôle, il peut avoir des conséquences graves sur la santé.

IV. Une perte de poids constatée...

Les études cliniques menées sur Ozempic® dans le traitement du diabète de type 2 ont constaté un effet secondaire fréquent : une perte de poids chez les patients sous sémaglutide.

En effet, le mécanisme d'action de cette molécule explique son impact sur la régulation de l'appétit et du poids. En reproduisant les effets du GLP-1, le sémaglutide agit au niveau du cerveau pour augmenter la sensation de satiété et diminuer la faim.

D'après les essais cliniques du laboratoire Novo Nordisk, les patients diabétiques traités par Ozempic® à la dose de 1mg par semaine ont présenté une réduction moyenne de leur poids de 5,6 kg après un an et demi de traitement. Ces résultats ont largement été diffusés.

Par ailleurs, sur les réseaux sociaux et les forums de discussion, de nombreux patients diabétiques rapportent une perte de poids allant parfois jusqu'à 10 kg grâce à Ozempic®. Ces témoignages participent à la réputation minceur de ce traitement.

Cependant, au-delà de ces constats, l'utilisation détournée d'Ozempic® comporte des dangers bien réels qu'il convient de ne pas ignorer.

Nous recommandons PhenQ qui lui est un coupe-faim 100% légal en France et sans risque.

V ...Mais des dangers avérés en cas d'utilisation non supervisée

Bien qu'Ozempic® semble procurer des effets minceurs appréciables, sa prise en dehors d'une prescription médicale rigoureuse peut avoir de graves conséquences.

Tout d'abord, il n'existe à ce jour aucun recul quant aux effets indésirables à long terme d'un usage prolongé de sémaglutide chez des personnes non diabétiques. Les données cliniques dont on dispose proviennent uniquement d'études à court et moyen terme sur des patients atteints de diabète de type 2.

Par ailleurs, le sémaglutide peut interagir avec certains autres médicaments et les contre-indiquer. Sans suivi médical, le risque d'interactions médicamenteuses dangereuses est accru.

Surtout, la prise d'Ozempic® sans accompagnement thérapeutique augmente le risque de survenue d'effets secondaires graves, comme des troubles digestifs sévères ou des hypoglycémies requérant une hospitalisation urgente.

En l'absence de prescription et de posologie adaptées, la balance bénéfice-risque penche clairement du côté du danger. Les autorités sanitaires mettent en garde contre l'automédication et rappellent que la délivrance d'Ozempic® est strictement encadrée.

VI. Des solutions plus naturelles existent et sans tous les risques liés à Ozempic

Bien qu'Ozempic® puisse sembler une solution miraculeuse pour perdre rapidement du poids, il existe des alternatives bien plus sûres et tout à fait légales.

Pour ceux qui souhaitent maigrir ou mieux contrôler leur appétit, il est conseillé de se tourner vers des produits disponibles en vente libre en pharmacie ou para-pharmacie. Certains coupe-faim et brûleurs de graisses d'origine naturelle peuvent aider, dans le cadre d'une alimentation équilibrée et d'une activité physique régulière.

Nous recommandons PhenQ qui est le coupe faim #1 en France et 100% sans risque.

Comme toujours, il est recommandé de demander l'avis de son médecin ou pharmacien avant de prendre tout complément alimentaire pour la perte de poids.

Nous recommandons PhenQ qui lui est un coupe-faim 100% légal en France et sans risque.

VII. Conclusion: la prudence s'impose face à un mésusage potentiel

Au vu des différents éléments présentés dans cet article, la plus grande prudence est de mise vis-à-vis du médicament Ozempic®.

Ce traitement injectable à base de sémaglutide ne doit en aucun cas être utilisé sans prescription médicale, ni obtenu illégalement pour ses effets minceurs.

Les autorités sanitaires, comme l'ANSM en France, rappellent régulièrement les règles encadrant la prescription et la délivrance de ce médicament. Ozempic® est réservé au traitement du diabète et tout autre usage constitue un mésusage dangereux.

Avant d'envisager la prise de médicaments ou compléments alimentaires pour perdre du poids, il est capital de toujours demander l'avis de professionnels de santé. Une alimentation équilibrée et un mode de vie sain restent les meilleures approches.

La promesse d'une perte de poids rapide et sans effort ne doit pas occulter les risques sanitaires graves liés à l'usage inapproprié de médicaments comme Ozempic®. Face aux engouements potentiellement dangereux, la plus grande vigilance s'impose.

Les journées mondiales dans les médias