Rechercher une journée

Sainte Viviane

Journée Internationale pour l'abolition de l'esclavage

1 contribution
Journée Internationale pour l'abolition de l'esclavage

Sous l'égide du Ministère de la Culture en partenariat avec l'UNESCO, cet événement commémore la date anniversaire de l'adoption par l'Assemblée Générale des Nations Unies, de la Convention pour la répression et l'abolition de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui, le 02 décembre 1949.

Un combat de tous les jours

La célébration de cette journée, tout en s'inspirant de l'esprit de l'abolition de la traite des noirs, actualise le combat permanent contre toutes les autres formes d'esclavage moderne qui privent à de très nombreux êtres humains, leurs libertés et leurs droits les plus élémentaires à la dignité, au travail libre, à la vie tout simplement.

Kofi Annam, le Secrétaire Général des Nations Unies, dans son message du 02 décembre 2001, en rappelant l'abolition de l'esclavage, ajoutait ceci: " Bien des gens pensent sans doute que ce traité n'a plus lieu d'être au XXIe siècle. Or il nous faut bien admettre que l'esclavage et la servitude restent encore trop fréquents, cachés sous les noms de travail obligatoire, travail forcé, exploitation de la main d'œuvre enfantine et traite des êtres humains ", marginalisation, exclusion des groupes sociaux.

L'esclavage actuel

Aujourd'hui, le travail forcé et l'exploitation sexuelle dont sont victimes les enfants, la prostitution des femmes. Le traitement discriminatoire des travailleurs migrants, les agressions quotidiennes contre les droits de l'homme la détérioration des termes de l'échange, le poids de la dette inique et injuste ont autant de formes de privation de libertés synonymes d'un esclavage de type moderne.

L'ONU et ses organismes affiliés en collaboration avec la communauté internationale ( ONU, syndicats, société civile...), renforcent leurs instruments internationaux pour l'éradication de toutes ces t'ormes modernes d'esclavage. Il s'agit notamment de l'adoption de nouvelles conventions:

  • La Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille;
  • La Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée;
  • La Déclaration de la Conférence mondiale contre le racisme etc...

Approfondir la réflexion sur l'ensemble de ces questions, sensibiliser l'opinion sur cette lutte actuelle contre l'esclavage de type moderne, tels sont les enjeux de la célébration de cette Journée Internationale pour l'abolition de l'esclavage du 02 décembre.

Objectifs

  • Vulgariser et sensibiliser l'opinion sur les graves violations des libertés individuelles en particulier le trafic des enfants et des femmes;
  • Développer et partager la réflexion sur la nécessaire mobilisation de tous les secteurs de la société pour combattre ce fléau;
  • Amener les Etats et les Institutions internationales à faire à appliquer les traités internationaux et les lois nationales.

Contributions

SPDTS contribution publiée le 25 novembre 2012 à 14:46

Merci pour la célébration de cette journée qui devrait contenir un message de lutte contre la traite de personnes pratiquée de nos jours.

Madagascar fait partie des pays victime de cette forme d'esclavage moderne. Les familles à leur niveau, et l'état au sien, sont devenus auteurs légaux de cet esclavage à force de pousser les migrants vers des pays n'offrant aucune protection, ni même l'assistance d'un consul ou d'une ambassade.

Les pays incriminés, au moyen-orient ou ailleurs, sont connus et beaucoup de migrants sont parfois mêmes victimes au niveau du transit vers ces pays. Bon nombre d'enfants sont victimes de ces trafics grâce à l'usage des faux papiers...

Luttons contre l'esclavage moderne !

Un site à visiter : www.spdts-mada.org

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.