Rechercher une journée

Saint Amédée

Journée Mondiale des troubles bipolaires

1 contribution

Certaines journées mondiales semblent avoir bien du mal à se faire une place dans notre environnement médiatique surchargé. La journée consacrée aux troubles bipolaires, lancée en France en 2014, en fait partie.

Vous, je sais pas, mais moi, cela ma déprime...

Une [tentative de] définition

Ils ont longtemps été connus sous le nom de trobles maniaco-dépressifs. Cette pathologie reste cependant très méconnue et souvent tabou. Tabou parce que beaucoup de personnes atteintes n'osent pas avouer à leurs proches que leurs émotions sont "démesurées", qu'elles passent alternativement d'un état d'excitation anormale (proche de l'euphorie) à un état léthargique (complètement dépressif !).

1 à 2 % de la population souffrirait de la forme majeure de la maladie.

Dans la moitié des cas, ces troubles seraient associés à des pratiques addictives et ils seraient à l'origine du quart des tentatives de suicide.

Une cause avérée de suicide

Le corps médical semble tomber d'accord pour affirmer que ces troubles ne surviennent que si trois facteurs de risque sont réunis:

  • une terrain génétique propice,
  • une hypersensibilité générale,
  • l'existence d'événements graves comme facteur déclenchant.

La recherche progresse

Les chercheurs ont pu établir que l'apparition de la maladie était favorisée par la présence d'un certain nombre de gènes (une quinzaine ont déjà été identifiés).

La mise au point de traitements progresse de son coté, et même si les médicaments ne peuvent pas tout, ils permettent de stabiliser de nombreux malades. Par contre, les antidépresseurs sont à manier avec précaution, car ils risquent d'aggraver le mal.

La journée mondiale des troubles bi-polaires fournit une occasion réver de parler un peu plus de cette maladie et sensibiliser les instances concernées par son traitement. En 2015, l'association France Dépression y a largement apporté son concours. Les choses bougent.

Contributions

Ricogripoil contribution publiée le 30 mars 2017 à 07:58

Aujourd'hui 30 Mars c'est la journée mondiale de la Bipolarité et pourtant toutes les associations concernées n'ont pas été sollicitées pour cette journée.

En effet pour la plupart des professionnels de la Santé la bipolarité avant 14 ou 15 ans n'existe tout simplement pas !
Nous, les parents, nous nous y prenons mal et, pire, nous serions "toxiques" pour nos enfants !

Pourquoi les mêmes problématiques se répètent dans de nombreuses familles toutes différentes et que le reste de la fratrie va bien ?
Pour autant tous les enfants colériques ne sont pas bipolaires.

Et pourtant un diagnostic précoce peut tout changer !
Arrêtons de soigner le symptôme du moment et d'assommer nos enfants de psychotropes voir pire de les hospitaliser dès leur plus jeune âge !

Prévenir le suicide des jeunes de moins de 10 ans, la déscolarisation et réduire le parcours de soin et donc le coût pour la société sont de véritables enjeux !
Ensemble continuons à changer leur handicap en potentiel !

Un site à visiter : www.bicycle-asso.org

Apporter une contribution

Une information relative à cette journée nous aurait échappé ? N'hésitez pas à nous en faire part, et -après validation- elle sera affichée ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.


Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.