la loi sur les 35 heures a 20 ans, le 19 octobre

Rechercher une journée

Saint René

La loi sur les 35 heures a 20 ans

0 contribution
la loi sur les 35 heures a 20 ans
Le 19 octobre 1999, l'Assemblée Nationale (en France) adoptait en première lecture le second projet de loi de Martine Aubry sur la réduction du temps de travail à 35 heures.

20 ans déjà

Une révolution culturelle bienvenue pour les uns, une perte de compétitivité pour les entreprises pour d'autres, un sacré bazar dans les services publics pour d'autres encore !

Dire que cette loi a bousculé les habitudes relève de l'euphémisme et c'est peut-être pour cette raison qu'elle est régulièrement remise en cause, sans que personne n'ait osé y toucher depuis 1999.

Et ailleurs c'est comment ?

Si l'on prend pour référence le nombre d'heures travaillées par les salariés à temps plein en une semaine, la France est en queue de peloton avec 37,4 heures (chiffres 2016, source Eurostat). La Finlande est à 37,9 heures, l'Italie 38,3, l'Allemagne 40,1 et le Royaume-Uni 41,1 heures.
En dehors de l'Europe, on retrouve une durée légale fixée à 40 heures en Chine, aux Etats-Unis et en Russie, elle passe à 52 heures en Corée (mais Kia dit que c'était beaucoup ?) pour atteindre une durée réelle aux alentours de 60 heures au Japon...

Le travail c'est la santé...

Rien de mieux que la chanson écrite par Henri Salvador et Maurice Pon pour rendre hommage au travail, quelle que soit sa durée...

Le travail c'est la santé
Rien faire c'est la conserver
Les prisonniers du boulot
N'font pas de vieux os.

Ces gens qui cour'nt au grand galop
En auto, métro ou vélo
Vont-ils voir un film rigolo ?
Mais non, ils vont à leur boulot

Le travail c'est la santé
Rien faire c'est la conserver
Les prisonniers du boulot
N'font pas de vieux os.

Ils boss'nt onze mois pour les vacances
Et sont crevés quand elles commencent
Un mois plus tard, ils sont costauds
Mais faut reprendre le boulot

Dire qu'il y a des gens en pagaille
Qui courent sans cesse après le travail
Moi le travail me court après
Il n'est pas près de m'rattraper.

Maint'nant dans le plus p'tit village
Les gens travaillent comme des sauvages
Pour se payer tout le confort
Quand ils l'ont, eh bien, ils sont morts.

Homm's d'affaires et meneurs de foule
Travaill'nt à en perdre la boule
Et meur'nt d'une maladie d'cœur
C'est très rare chez les pétanqueurs !

Apporter une contribution

Une information à propos de cette journée est absente ? Vous pouvez compléter le texte en écrivant un texte complémentaire qui sera -après validation- affiché ci-contre pour compléter l'article. Vous pouvez signer votre contribution, c'est le contenu du champ "pseudo" qui s'affichera.

Merci de ne pas nous envoyer de contribution pour assurer la promotion d'un événement local, d'un produit ou d'un service, elle serait systématiquement refusée. Merci d'éviter aussi les témoignages personnels, leur "vraie" place est certainement dans notre mur Facebook.



Les champs comportant une * sont obligatoires. Vos données personnelles (nom, prénom, e-mail) ne sont jamais publiées dans le site et n'ont d'autre but que d'entrer en contact avec vous si le contenu de votre contribution le nécessite.